Bannière infos news

Léopoldo Frégoli, initiateur du transformisme...

9/9/11

Léopoldo Frégoli 1867-1936    
   
                                                                       

Léopoldo Frégoli, né à Rome en 1867. Il fut une des plus grandes vedettes mondiales de tous les temps du spectacle visuel et de Music-Hall. Il est le roi de la transformation.

Frégoli c'est plus de 100 personnages par soir, 800 costumes, 1200 perruques, une équipe de 23 personnes, 370 caisses de matériels soit plus de 30 tonnes rangées dans 4 wagons, plus de 650 théâtres différents au cours de 6000 représentations, c'est 14 fois la traversée de l'Atlantique.
                                     

Frégoli c'est plus de 24 kilomètres parcouru tous les soir sur scène, 300 jours par ans ce qui fait 7200 km chaque année et 108 000 km en 15 ans, soit trois fois le tour du monde.
      
Frégoli, c'est plus de 300 représentations consécutives à L'Olympia de Paris, un record jamais battu...

Ses débuts, Sa carrière :

C’est au service militaire qu’il monte son premier numéro de "transformiste" pour distraire les soldats du corps expéditionnaire italien. Les membres de la troupe sont envoyés au front. Comme il se retrouve seul il décide de jouer lui-même les cinq rôles d’une pièce intitulée "Le caméléon". En quelques secondes il change de costume et de postiches, le temps de passer derrière un décor tout en continuant à parler.
De retour à la vie civile en Italie, il perfectionne son spectacle, ajoute une série d’imitation de chefs d’orchestres. Il joue également une pièce au cours de laquelle il représente une jeune fille, quand il est vu par devant, et un soldat moustachu lorsqu’il se retourne.

                                        

Puis, son nom se fit connaitre, et il arriva à l'Olympia. C’est à cette période qu’il crée la séquence du "théâtre à l’envers". On chuchotait parfois qu’il disposait d’une "doublure", un sosie, ce qui aurait expliqué la rapidité de ses transformations. Durant cette partie du spectacle, on peut alors y assister comme si on se trouvait à l’arrière de la scène, l’artiste se présentant de dos, face à un public imaginaire peint sur une toile de fond. On peut le voir autant sautant d’un costume à l’autre entre les mains des habilleurs, perruquiers, bottiers. Ceux qui prétendaient qu’il trichait en étaient pour leurs frais.

Toutes les célébrités de l’époque assistent à son spectacle et se bousculent devant la porte de sa loge pour y être honorées d’une poignée de mains.

Frégoli gagne des fortunes, distribue de l’argent à tous les "tapeurs". Au restaurant, il nourrit chaque jour une vingtaine d’invités, italiens en priorité.
Dans tout Paris on lance des marques de vêtements, coiffures, objets, recettes de cuisine, portant le nom de Frégoli.

Le transformisme est un art, le transformisme est un métier à part entière !!



Retrouvez une vidéo de Léopoldo Frégoli sur mon site ici

                                    

bouton-retour-lgbt-info

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 



Créer un site
Créer un site